16/11/2004

Décadence...

Envie de goûter à ton corps...à ta bouche, à tes lèvres, envie de frémir sous tes doigts, sous ta peau...
Le temps d'une heure, d'une journée, d'un mois, d'un an,d'une vie...juste le temps du désir...juste le temps de nos corps emboîtés....
Jusqu'au plaisir saccadé, jusqu'à ce que nos corps éreintés supplient et s'abandonnent....
Te faire l'amour....en oubliant le reste...juste toi et moi....pour quelques heures....pour apaiser la brûlure, pour oublier que je te perds déjà...

22:46 Écrit par Essenti"elle" | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

12/11/2004

Jeux dangereux...

Rendez vous imprévus, ils sont des centaines autour de nous, mais moi je ne vois que toi….je ne désire que toi….

Le jeu est dangereux…peut être y perdrais-je des plumes….

Oh bien sûr j’ai mis des remparts, oh bien sûr j’ai mis des épines sur le chemin, ils s’y sont tous piqués avant toi, mais toi tu les contourne, tu les enlèves une à une avec douceur et patience….

Pourquoi ?….

Je ne peux pas, je dois rester de glace, juste le corps, juste les sentiments mais pour une heure, une journée, quelques mois…et là les chaînes que tu glisses à mon cou me condamnent a perpétuité…. Mais quelles sont douces ces chaînes….douces comme tes baisers volés…comme tes mains qui me dévorent….

J’ai envie de toi….de ton corps qui épouse le mien…

Ne pas se laisser attraper…pas encore…

Mais à force de jouer avec le feu….

Je perds le contrôle je le sens, je le sais… mais c’est tellement bon de dériver avec toi….


09:22 Écrit par Essenti"elle" | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Flash-back...

Je me souviens…..

 

Encore une fois je m’étais laissée prendre au piège….

Je ne pouvais rien te refuser….oh j’avais déjà essayer de me détacher de toi, combien de fois n’avais-je mis un terme à nos entrevues, à nos escapades, pour mon bien, pour notre bien, pour son bien…..

J’avais besoin de toi, j’avais besoin de lui….immanquablement soudé à la même chaîne, on me jugeait, on ne me comprenait  pas, combien de fois n’avais-je pas entendu, tu ne peux pas aimer un homme et le tromper….

Et pourtant je l’aimais autant que je t’aimais, vous étiez ma force, mon complément….

Il est mon repos, ma tendresse, mon calme, il est mon repère, il est ma force, mon phare, celui qui me protège…

Toi tu  étais ma folie, mon innocence, mon rêve, ma faiblesse, mon insouciance, ma tempête, celui qui me soulevait…

L’un sans l’autre perdait son sel, perdait son essence….

Je vous aimais différemment, mais je vous aimais, d’un amour sincère et profond…ça pouvait paraître irréel vous devez pensez elle ne sais pas ce qu’est l’amour….mais l’amour c’est avec eux que je le faisais….c’est avec eux que je le construisais….

 

Des dizaines de fois je me suis séparée de toi, cette fois là j’avais tenu deux mois, deux mois à vomir de douleur, deux mois à me sentir amputée d’une partie du cœur…deux mois à voir ton visage partout, à ressentir cette boule à l’estomac si par hasard je passais avec lui  dans un  de ces endroits qui avait abrités nos étreintes….deux mois où tout me rappelait à toi…l’herbe sur laquelle nous avions échangé notre premier baiser, la chanson sur laquelle nous avions fait l’amour, deux mois comme une plainte lancinante….où j’ai souri, j’ai ri, j’ai chanté….mais ce n’étais pas moi qui habitais ce corps, moi je te cherchais….

 

Je m’étais  réveillée un matin avec la sonnerie de mon gsm….c’était ton numéro …ce matin là j’ai senti mon cœur se soulever….

Tu m’as dit que tu ne pouvais pas rester sans me voir, que tu avais besoin de moi…. J’aurais voulu être  forte , te dire non, te dire c’est mieux ainsi…. Je suis mieux sans toi…je suis heureuse avec lui….mais quand le son de ta voix a retentit j’ai  perdu toute raison….je t’ai juste murmuré « tu m’as manqué »…….

 

Me laisser encore emporter par le tourbillon, les mensonges, les rendez-vous cachés,……ET l’amour…..jongler avec les emplois du temps, être là pour lui, être avec toi…..à quoi ça nous menait….je ne le savais pas…..je ne voulais pas savoir……juste vivre….demain est un autre jour…..

08:08 Écrit par Essenti"elle" | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |